L’intimé muet a néanmoins son mot à dire, ou presque…

On sait, et on doit savoir, que l’intimé qui a loupé une diligence procédurale devaient muet. Mais c’est un muet d’un genre particulier. Une espèce de ventriloque, mais qui n’a pas vraiment le choix quant à son discours.

L’intimé irrecevable et son droit à s’expliquer

Il n’a échappé à personne que l’intimé qui a été réduit au silence vit la fin du match dans les vestiaires, ou plus exactement dans les gradins puisqu’il voit tout de même ce qu’il se passe. Mais il ne peut plus conclure, ni communiquer de pièces, et ne peut élever aucun incident…